Objectifs et fonctionnement

Le Fonds de soutien à l'obtention végétale (FSOV) a pour unique objectif le financement de programmes de recherche et la diffusion des résultats à tous.

La création du FSOV découle du premier accord interprofessionnel relatif au renforcement de l’obtention variétale pour le blé tendre, signé au sein de l’interprofession des semences en 2001. C’est la reconduction de ces accords, et leur extension à l’ensemble des céréales à paille en 2014, qui assurent la pérennité du FSOV, puisque ces accords définissent le financement du fonds.

Pour une agriculture durable

Le FSOV a donc pour vocation, le financement de programmes de recherche coopératifs, dont la finalité doit permettre aux agriculteurs d’aller dans le sens d'une agriculture performante, durable, et plus respectueuse de l'environnement.

Une large palette de sujets

Une agriculture performante et durable, respectueuse de l'environnement, cela recoupe des axes de recherche variés. Ainsi, tout ce qui contribue à améliorer l'efficacité de l'utilisation des ressources va également dans ce sens. Ainsi, le FSOV soutient depuis sa création les axes génériques que sont la résistance aux maladies et aux agresseurs (fusariose, septoriose, jaunisse, rouilles brunes, jaunes, ou aux vecteurs de ces maladies), la tolérance aux stress abiotiques (le froid, la chaleur, la sécheresse, le gel, l’efficience azotée, etc.), mais également l’amélioration de la qualité technologique des céréales (qualité meunière, biscuitière, brassicole, semoulière, etc.)x qualités technologiques et sanitaires qui font des variétés concernées des produits parfaitement adaptés aux besoins des transformateurs.

De plus, ces programmes doivent être originaux et concourir à la création de nouvelles variétés performantes, au travers de la création d’outils de sélection, de méthode ou de matériel génétique.

Synergies & partenaires

Le FSOV parie sur les synergies entre des acteurs appartenant à des structures différents. De fait, pour être éligibles, les programmes doivent obligatoirement associer au moins deux des partenaires suivants : entreprises du secteur de la sélection végétale, instituts publics de recherche et instituts professionnels.

Le partenariat des programmes de recherche FSOV est riche, car on y retrouve :

  • l'ensemble des sélectionneurs de céréales à paille, que ce soit au titre d’organisation collectives comme l'UFS ou le CETAC, ou que ce soit à titre individuel,
  • de nombreuses unités de recherche publiques, issues de l’INRA ou du CIRAD,
  • les instituts techniques agricoles, comme ARVALIS, l’ITAB, la FNMAS, le GEVES,
  • des universités et écoles d’ingénieurs en agriculture.

Comité d'engagement & comité scientifique

La direction du FSOV a été confiée à un comité d’engagement. Ce comité à la possibilité de s’appuyer si besoin sur un comité scientifique.

Le comité d'engagement
Comme son nom l’indique, le comité d’engagement a pour rôle de valider l’engagement du fonds dans ses actions. Ainsi, c’est lui qui choisit les programmes collectifs de recherche qui seront financés par le FSOV, et le montant des financements. Il a également la charge de vérifier la bonne application des conventions passées entre le GNIS, gestionnaire de ce fonds, et les bénéficiaires des subventions.

Présidé par François JACQUES, vice - Président de la Section Céréales à paille et Protéagineux du GNIS, ce comité est composé de représentants des pouvoirs publics, des obtenteurs, des utilisateurs de semences et des collecteurs agréés.

Le comité scientifique
Organe consultatif du FSOV, le comité scientifique a pour vocation d’éclairer le comité d’engagement sur les questions scientifiques et techniques. Il est présidé par le Président de la Section Céréales à paille du CTPS, et composé de personnalités qualifiées issues de l'administration, de la recherche publique, de la recherche privée et des instituts techniques.

Un fonds de soutien pour la recherche en Céréales à paille